La magie existe dans ce monde et certains en profitent... Mais il existe une Bibliothèque où les Bibliothécaires sont très spéciaux...
 

[Dijon , Parc Darcy, PASSE ] Ho my GOD! (PV Flynn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

 :: Sauver le Monde 3 fois par semaine!! :: EUROPE :: Europe de l'Ouest :: France
MessageSujet: [Dijon , Parc Darcy, PASSE ] Ho my GOD! (PV Flynn) Sam 2 Déc 2017 - 19:12


Ho! My GOD!

Le parc Darcy n'avait absolument rien avoir avec Central Park où je voyais souvent Flynn pour mes informations. Cependant l'idée même de revoir Flynn lui-même dans un parc était une sorte de marque de fabrique. Si je devais résumer ma vie en ce moment, je dirais qu'elle est plutôt calme et tranquille. Un peu trop à mon goût d'aillieurs. Cela faisait déjà six mois que je travaillais en tant qu'employée au Palais des Ducs de Bourgogne en tant que guide pour les touristes américains et anglais essentiellement de part mes origines américaines. Je faisais aussi bien des visites en anglais qu'en français, cela ne me posait aucun problème. Mes collègues étaient plutôt sympas, mais celle qui m'intriguait le plus était ma patronne.

J'ai un don particulier pour lire les pensées des gens si bien que j'ai appris à faire plaisir aux touristes et surtout aux enfants lorsque quelque chose devenait un peu trop ennuyant. Je me mettais alors à rencontrer des anecdotes croustillantes sur les ducs ou sur certaines salles et cela détendait tout de suite l'atmosphère. Cependant, la seule et unique personne dont je n'arrivais pas à connaître les secrets était donc ma mystérieuse patronne. Même Flynn, qui pourtant devait apprendre à se méfier de ce genre de don, était un livre ouvert pour moi et ce n'était pas faute de protéger ses pensées. Nous étions un jour de congé. J'alternais avec une de mes collègues pour ces fameux jours. Il y avait plein d'avantages à travailler en France, déjà, j'avais droit a une sécurité sociale, un contrat en bon et dû forme et je ne pourrais jamais être viré a parce ma tête ne revenais pas à ma patronne! Et bien sûr, je travail 35h par semaine avec des congés payées plus des jours de repos. Certes je ne gagnais pas non plus des millions, mais cela me suffisais largement pour avoir un petit appartement en ville pas vraiment très loin de mon lieu de travail.

Bon en vérité, je faisais style de galérer un peu comme tout le monde. Cependant , mon compte en banque étais plein, voir largement. Parce qu'il ne faut pas croire que mon père, même s'il m'avait déshérité et fait mourir au yeux de la confrérie, il ne m'avais pas laisser sans argent pour ma nouvelle vie. Peut-être pour compenser ses remords, je ne sais pas. Et puis il y avait tous les petits à cotés que j'avais accumuler dans ma vie plus quelques artefacts non magiques chipés par-ci part-là et revendu histoire de me faire une petite vie bien tranquille et aussi pourvoir à mes besoins et partir aussi vite qu'une balle si jamais la confrérie découvrirait ma fausse mort. Ma vie, en tant que personne "normale" me convenais pour l'instant. À côté ma vie "magique" au sein de la confrérie, on pouvait dire sincèrement que le jeu en valait la chandelle. J'avais mon chez-moi enfin (et ne pas toujours être surveillé H24 au manoir familiale), j'avais ma vie, mon travail, des amis... La seule chose en vérité qui me manquait le plus c'étaient mes fréquents rendez-vous avec Flynn.

Ce n'étaient sûrement pas des rencards histoire de sortir enssemble, loin de là! Bien que cela puisse être un vieux rêve que j'avais largement laisser de coté, mais c'était des rendez-vous dans lesquels je jouais les taupes pour la bibliothèque avec mon nom de code bien trouver "Mafdet" que Flynn avait du certainement décortiquer de long en large et en travers histoire de découvrir qui j'étais et surtout pour qui je travaillait. Pour moi, Flynn, le bibliothécaire, était l'idéal que je recherchais. Que cela soit comme petit ami ou bien de mon moi personnel. J'avais des prédispositions, je le savais, cependant je me demandais si vraiment mon père avais compris vraiment ce que je pouvais accomplir ou pas. Peut-être que Flynn pourrait le savoir lui... Je me reprenais. Ce n'était pas vraiment un rendez-vous banal qui m'attendait avec lui. Au contraire !

Cela faisait maintenant un an que je ne l'avais pas vu et je n'avais pas vraiment d'information à lui offrir. Du moins pas quelque chose de concret. Je pensais même ne jamais le revoir et pourtant, si je n'avais pas eu ce rêve, je crois que je ne l'aurais jamais appelé. J'étais assez experte en magie pour reconnaître un rêve normal d'un rêve qui veut dire quelque chose d'important et de magique pour m'y intéresser. Dans ce rêve, je me souvenais d'un homme, Edward Wilde, donnant un coffret à mon père quelque temps avant la cérémonie de la pyramide et bien avant que je tombe amoureuse et rencontre Flynn. Je l'entendais parler de la lance du Destin qu'elle serais bientôt à lui, mais aussi qu'il avait apporté cela en signe de bonne foie auprès de la confrérie pour montrer qu'il avait bien "changé de camp". Je ne suis que plus tard qu'il avait été le Bibliothécaire qui avait précédé Flynn. Je ne savais pas se contenais cette boite jusqu'à ce qu'il parle d'un manuscrit qu'il avais trouvé avec et qui racontait une histoire de cristaux et de dieux grecs dont le fameux Zeus et un certain Dévoreur de dieu. Le rêve, c'était achever part une sorte d'avertissement. Une voix féminine que j'avais déjà entendue quelque part, mais dont je ne me souvenais plus. Elle me disait qu'il fallait que j'en parle à Flynn à tout prix avant qu'il ne soit trop tard !

Au réveil, vérifiant avec le décalage horaire, j'avais fait ni une ni deux et l'avais appeler. Il fut surpris non seulement de mon "retour", mais aussi du lieu du rendez-vous. Il n'avait pas vraiment l'aire d'être emballé. Rien qu'à sa voix, je sentais qu'il était un peu occupé... Et on ne va pas dire du genre occuper sérieusement avec des trucs magiques, mais plutôt... Personnel ! Je n'essayais même pas de savoir de peur que ma jalousie se ressente au téléphone. Après un grand soupir, il finit par accepter de me revoir une dernière fois. Mafdet était donc de retour avec son fameux hoody bleu se cachant comme elle pouvait, assise entre l'ours et la fontaine du parc Darcy attendant fébrile l'arriver de son seul et unique amour Flynn Carson le Bibliothécaire! Et je sentais que cela serait la dernière fois...

Ou pas... Me fit une voix à l'intérieur de moi.






   
Mafdet
Je vais te faire une confidence, toi a qui je voue une passion immense, toi a qui sans cesse je pense, plus qu'une évidence, tu es devenu ma providence. ©️Ely
avatar

Feuille de personnage
Magies et Compétences:
Artefact(s) Magique(s) en votre possession:
~ Godess of The Sea ~
~ Godess of The Sea ~
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2015
Age : 32
Localisation : Dijon
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Dijon , Parc Darcy, PASSE ] Ho my GOD! (PV Flynn) Dim 7 Jan 2018 - 23:21

Flynn était en train de discuter avec une jeune femme, lui expliquant ses exploits bien qu’il ne disait pas toute la vérité. Il gardait le plus extraordinaire et ce qui pouvait être non crédible pour lui. Il  se contentait juste d’expliquer qu’il recherchait des vérités ou des objets qu’on croit perdu dans les terres dangereuses, se faisant parfois poursuivre par des populations voulant protéger leur trésor parce que la définition de trésor n’était pas toujours comme la leur, ou bien encore des concurrents moins scrupuleux. Il tentait de rester avec une idée crédible même s’il n’était pas certain que la jeune femme le croyait totalement mais elle semblait toutefois s’amuser. C’est vrai que dire qu’on est bibliothécaire et qu’on court après des objets ça peut sembler étrange, il devait nuancer son travail, ses recherches,... Au final, avec ce boulot, il avait finir par ne pas se tracasser de savoir si les femmes le croyait pas. Alors qu’au début, c’était la chose la plus importante de sa vie. Et après plusieurs missions, il avait compris que la chose la plus importante c’était que les objets soit en sécurité. Bien qu’au passage, il en profitait un peu pour draguer l’une ou l’autre jeune femme en ne dévoilant qu’une partie. On pouvait dire qu’il avait grandi, mûri et surtout, il n’avait plus peur de la vraie vie comme auparavant. Était-ce le fait d’avoir tant côtoyé la mort ? D’avoir vu de ses yeux ses choses si extraordinaire ? Il n’en avait pas idée mais il constatait l’évolution et son entourage aussi et cela lui réussissait plutôt bien.

Bref,  Flynn était en train de draguer une jeune femme, fort charmante, quand il reçut un appel de Madfet. Il s’étonna, cela faisait un an qu’il n’avait pas eu de ses nouvelles, c’était un peu gênant mais il préférait ne pas ignorer cet appel mais pourquoi ne pas l’expédier rapidement. Même si cela faisait un très long moment qu’il n’avait pas eu de nouvelle de Madfet, cet étrange individu au hoody bleu n’appelait pas pour parler de drague ou échanger des banalités mais des informations capitales de manière générale et aujourd’hui ne faisait pas exception. Il avait rendez-vous dans un parc en France et le plus rapidement possible parce que l’heure était grave. Il était profondément ennuyé pour son rendez-vous qui devait prendre fin. Il devait se rendre au plus rapidement sur le lieu que lui avait indiqué l’informateur. Il du donc s’excusez auprès de la charmante demoiselle car on venait de lui confier une affaire urgente dont il devait se défaire au plus tôt n’oubliant pas de réclamer les coordonnées de la belle pour la recontacter par la suite.

Sur le chemin de l’aller, il s’était fait la réflexion qu’il n’avait toujours pas trouvé qui elle était, si elle travaillait pour quelqu’un, comment elle savait toutes ses choses. Il ignorait tout de cet informateur inconnu et c’était véritablement dérangeant en réalité. Cela mettait sa raison et ses sens en conflit, il devait l’avouer. Il ne pouvait être certaine que d’une chose : les sources étaient sure et visiblement n’avait pas pour but de nuire aux bibliothécaires mais est-ce pour nuire à d’autre dont il ne pouvait déterminer qui était les « autres » ou simplement pour les aider eux ? C’était la grande question qui restait en suspend à chaque fois qu’il devait se croiser et même si une partie de lui faisait confiance à cette source, une autre avait tendance à tenter de vérifier ce qui était dit. Il voulait aussi toujours s’y rendre personnellement et ne pas envoyer quelqu’un d’autre, il vérifiait lui-même ce qui était dit avant même d’en parler.  Il n’arrivait pas à savoir même si son instinct lui disait qu’il pouvait faire entièrement confiance et qu’il y avait plus que ça. Mais sa raison avait encore le dessus parce qu’elle cachait son visage, qui elle était réellement. Il ne savait réellement pas que penser mais il savait que l’information que cette personne avait une information vraiment importante à donner et il irait la chercher.

Il se rendit donc au parc Darcy comme demandé, le plus rapidement possible et alla donc chercher la statue de l’ours pour ensuite chercher un banc ou il pourrait trouver son informateur. Il ne tarda pas à trouver le monument et repéra aussi rapidement la fontaine. Il n’eut plus qu’a cherché un band avec une personne qui portait un hoody bleu dont la capuche était rabattue sur la tête. Même s’il y en avait plus seul, qu’un seul dont la tête était couverte. Il se dirigea donc vers le banc en question et s’installa à côté, l’air détendu, comme toujours bien que sa voix trahissait une certaine tension pour ceux qui avait appris à le connaître.

- Me voilà. Je suis venu le plus rapidement possible. Quelles informations as-tu à me communiqué ? Et pourquoi m’appeler à cette heure-ci ? Je sais que l’heure est acceptable dans mon fuseau horaire mais ici ? Tout cela parait vraiment suspect. Mais je sais que tes informations ont toujours été correctes pour nous. Il faudra bien qu’un jour tu te dévoiles. La confiance à ses limites, le fait de ne pas savoir de qui et ni d’où viennent voir les informations est un élément gênant dans l’histoire. Cela peut nous faire perdre pas mal de temps de vérifier à chaque fois la possibilité. Au lieu de s’assurer une fois de ton identité. Qu’as-tu donc à craindre ?

Il se demandait sérieusement qui était cet inconnu, ce qu’il avait à perdre en se dévoilant mais il disait aussi la vérité, cela faisait perdre trop temps de vérifier la possible véracité des informations, comme de s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’un piège. Cela aurait été bien plus rapide et simple de vérifier son identité et la réalité du bien-être qu’il voulait au bibliothécaire. Pourquoi autant se cacher et donner des rendez-vous dans des lieux publics et non dans des coins discrets. Il n’arrivait vraiment pas à comprendre cet inconnu qui semblait empli de secret.
avatar

Feuille de personnage
Magies et Compétences:
Artefact(s) Magique(s) en votre possession:
La Bibliothèque
La Bibliothèque
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 5
Date d'inscription : 06/07/2017
Age : 41
Localisation : Non loin de la bibliothèque
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Dijon , Parc Darcy, PASSE ] Ho my GOD! (PV Flynn) Lun 8 Jan 2018 - 10:33


Ho! My GOD!


- Moi aussi, je suis ravi de te revoir Flynn...

On aurait pu voir un sourire se dessiner sur mes lèvres même si mon visage était entièrement caché. Je le sentais nerveux et je n'aimais pas trop le trouver comme ça. Cela pouvait aussi engendrer une certaine nervosité chez moi. Je l'écoutais attentivement, buvais ces moindres paroles et me délectais de sa voie plutôt profonde. Il avait vraiment mûrir depuis notre toute première entre vu il y a de cela presque dix ans. Je ne savais pas trop quoi lui répondre. J'aurais pu me dévoiler, mais je pense que ce n'était vraiment pas le moment. J'étais censé être morte pour la Confrérie et si jamais les Bibliothécaires connaissaient ma véritable identité, je ne donnais pas cher de ma peau ! Et quand Flynn , sa confiance en moi en prendrais tellement un coup que je pouvais toujours rêver pour espérer avoir de nouveau sa confiance.


- À chaque fois, nous avons cette petite conversation et à chaque fois, tu sais quel est la réponse. C'est ainsi, je ne peux me dévoiler, pour te protéger mais aussi pour ME protéger. C'est déjà assez difficile comme ça. Si je ne t'ai pas contacté plus tôt, c'est que j'ai dû fuir ! J'ai été repéré pour toutes les informations que je t'ai fourni et je vis une nouvelle vie. Cela sera sûrement notre dernière conversation. Alors écoute moi attentivement.

Je me sentais vulnérable de n'avoir qu'un rêve à raconter au lieu d'un document officiel vérifiable, mais je me devais de le prévenir quitte a ce que cette fois, il ne me croit pas. Je devais faire une dernière chose et cette dernière chose, je le ferais !

- Je sais que mes informations son toujours précises et assez fiable même si tu mets du temps à les vérifier. Cependant, je suis désolé de ce qui va suivre, car il n'y aura ni document ni source fiable. Uniquement ma parole. Que tu me crois ou non aura une importance capitale et je ne t'obligerais pas me croire sur parole. J'entrais alors dans le vif du sujet. La Confrérie à en sa possession un coffret qui se trouvait depuis longtemps dans la Bibliothèque. Ce coffret renferme des cristaux. Je ne sais pas du tout ce que c'est ni a quoi ils servent. Tout ce que je sais, c'est qu'Edward Wilde, ton prédécesseur n'a pas déserté la Bibliothèque comme une fleure, mais à promis mont et merveille à la Confrérie. Ce coffret et ces cristaux vont bientôt servir, j'en ai l'intime conviction. Je n'ai pas de date précise, mais une chose est sûre, c'est que c'est imminent.

Je tremblais. J'avais peur, peur de ce rêve, peur qu'il ne me croit pas peur qu'il veuille plus et découvrir mon visage. J'en tremblais presque. Je sentis comme quelque chose d'étrange en moi soudain. Je me mis à trembler de plus belle. En même temps que mon tremblement qui commençait à se voir comme si j'avais froid, la surface de l'eau se mit aussi à trembler. J'avais les yeux fermé et soudain je les réouvris. Je ne fis ni une ni deux me précipitais sur lui et nous roulâmes par terre dans la terre battue du chemin. Une énorme gerbe d'eau en pression jaillit dans la direction du banc. L'Eau nous éclaboussa un peu, mais s'il était resté à cette place, je n'aurai pas donné cher de sa peau. J'étais sur lui à regarder avec étonnement le banc mouillé, mon visage était enfin dévoilé et je le vis me regarder. Je sentant toute la confusion dans son esprit. Doucement, mais sûrement, je me relevais et lui donnais la main pour l'aider. Avant d'avoir un gros mal de crâne fulgurant.

- Je... Je ne sais pas ce qu'il m'arrive, mais... Mais.. Je le regarde dans les yeux. Je crois que c'est moi qui est fait ça... !





   
Mafdet
Je vais te faire une confidence, toi a qui je voue une passion immense, toi a qui sans cesse je pense, plus qu'une évidence, tu es devenu ma providence. ©️Ely
avatar

Feuille de personnage
Magies et Compétences:
Artefact(s) Magique(s) en votre possession:
~ Godess of The Sea ~
~ Godess of The Sea ~
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 149
Date d'inscription : 12/12/2015
Age : 32
Localisation : Dijon
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Dijon , Parc Darcy, PASSE ] Ho my GOD! (PV Flynn)
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
[Dijon , Parc Darcy, PASSE ] Ho my GOD! (PV Flynn)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Un parc dédié à six héros Haitiens à Montréal.
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» Qu'est-ce qui se passe en Haiti ?
» Nouveau parc industriel dans l'aire de l'Aéroport
» Que ce passe-t-il dans le tome 9 ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Librarians RPG :: Sauver le Monde 3 fois par semaine!! :: EUROPE :: Europe de l'Ouest :: France-
Sauter vers: